La mise en circulation des souffles

Publié le

La mise en circulation des souffles
Tout un programme...

La mise en circulation des souffles...

La mise en circulation des souffles, c'est :

Intérioriser au plus profond pour acquérir une plénitude

Acquérir une plénitude pour en assurer l'extension,

Assurer l'extension pour permettre la descente,

Descendre pour trouver la stabilité

Éprouver la stabilité pour se raffermir,

Se raffermir pour donner un germe, une nouvelle pousse,

Faire naître une nouvelle pousse pour qu'elle grandisse,

Quand elle grandit, alors relâcher le contrôle,

En relâchant, laisser remonter jusqu'au ciel.

Le ciel est à l'image de l'extrémité supérieure d'un pilon.

La terre est à l'image de l'extrémité inférieure d'un pilon.

Se conformer à ce mouvement naturel, c'est aller vers la vie.

Y faire obstruction, c'est aller vers la mort.

Inscription Pendentif de Jade (行气玉佩铭, Xing Qi Yu Pei Ming) - 380 avant JC.

Publié dans textes classiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article