Quand rester assis tue plus que la cigarette !

Publié le

Quand rester assis tue plus que la cigarette !

Rester assis, que ce soit devant un ordinateur ou devant sa télévision, fait désormais partie du quotidien au travail et ailleurs. Or, de nombreuses études montrent que cela tue plus que la cigarette.

Le meurtre parfait existe. Qui dit meurtre parfait dit assassin invisible. En effet, qui irait suspecter une pauvre chaise, et pourtant, elle pourrait bien vous tuer sans que vous vous en rendiez compte. Vos amis, vos collègues ne cessent de vous mettre en garde contre la cigarette. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que si le tabac vous tue en effet à petit feu, c'est bien votre chaise de travail, de réunion, votre canapé qui pourraient en fait avoir votre peau.

Comme le rappellent différentes enquêtes, nous passons en effet de plus en plus de temps assis. Alors qu'il y a encore des centaines, voire des dizaines d'années, les hommes passaient le plus clair de leur temps debout à chasser, ou dans les champs à travailler, les dernières générations restent assises devant leurs écrans d'ordinateur… à tel point que le temps passé assis atteint 9,3 heures par jour, plus que le temps passé à dormir, équivalent à 7,7 heures.

Or rester longtemps les fesses posées sur une chaise, ou un canapé n'est pas vraiment conseillé par les médecins, plutôt le contraire en fait.Rester assis six heures ou plus augmenterait donc le risque de mourir de 40% dans les quinze ans qui suivent par rapport à une personne qui passerait trois heures ou moins bien installé au fond de son fauteuil.

Comment rester assis peut-il être aussi dangereux pour la santé ? Tout simplement parce qu'une telle activité, ou plutôt non-activité, ralentit le métabolisme humain réduisant notamment les taux du bon cholestérol HDL, mais augmentant les risques de maladies cardiaques, mais aussi de diabète de type 2, ou encore de cancer du sein ou du colon. L'inactivité est bien évidemment également liée à l'obésité. Or cette dernière, désormais plus meurtrière que la malnutrition, comme le révélait une récente étude publiée dans la revue médicale The Lancet, pourrait tuer 35 millions aux États-Unis quand la cigarette ne serait responsable " que " de 3,5 millions de décès.

Des chercheurs australiens ont par ailleurs montré que pour chaque heure supplémentaire pendant laquelle une personne s’assoit pour regarder la télévision, son risque de mourir augmente de 11%. Et l'étude est d'autant plus à prendre en considération qu'elle concernait un large éventail de personnes puisque les scientifiques se sont intéressés à près de 9 000 personnes. Et les médecins d'expliquer que rester assis neuf heures par jour est une "activité létale".

Ne pensez pas que faire du sport après être rester assis longtemps vous sauvera. En effet, les médecins expliquent qu'être sédentaire pendant neuf heures au bureau est mauvais pour la santé qu'on regarde la télévision ensuite chez soi ou qu'on fasse de l'exercice plus tard à la salle de sport. Ainsi, rester assis est mauvais que l'on soit obèse ou un véritable sportif.

Mais n'ayez crainte, il existe des solutions à ce problème de sédentarisation. Quand certaines personnes préconisent ainsi par exemple les rendez-vous professionnels au grand air en se baladant à la place d'une rencontre dans un café, des chercheurs tentent de modifier les environnements de travail pour encourager plus de mouvements. En attendant que la solution miracle soit trouvée, n'hésitez pas à sortir vous aérer le temps de la pause déjeuner, et de vous dégourdir les jambes tout au long de la journée. Les scientifiques assurent que marcher permettrait d'éviter les pertes de mémoire et cela pourrait bien vous sauver la vie.

Bernard Auvinet est docteur en médecine, médecin du sport mais également chercheur associé au Laboratoire de Physiologie et Biomécanique de l'exercice musculaire (Université de Rennes 2).

Question : Des chercheurs ont pointé le risque de rester assis trop longtemps en assurant que cela augmentait le risque de mourir. Qu'en pensez-vous ? Pourquoi bouger est-il aussi important ?

Bernard Auvinet : C'est sans doute un petit peu alarmiste. Nous sommes en effet fait pour bouger, pour avoir des mouvements et non pas pour rester statiques. Les recommandations de la société américaine de cardiologie en minimum d'activités physiques et sportives hebdomadaires sont révélatrices : auparavant, il ne s'agissait "que" de trois heures par semaines, actuellement, elle recommande 5 heures, ce qui est beaucoup. Ce sont essentiellement des activités d'aérobics. Cela a beaucoup de mérites, c'est plein de bénéfiques : ça réduit le risque cardiovasculaire, c'est efficace contre l'hypertension artérielle, c'est aussi intéressant pour le diabète. Être neuf heures par jours assis augmente en effet le risque cardiovasculaire d'une manière importante, les études l'ont montré.

Les activités physiques et sportives sont non seulement une mesure préventive mais également thérapeutique dans l'hypertension artérielle, le diabète, l'ostéoporose. L'activité physique impacte donc directement la longévité de plus de dix ans. Cela a été démontré sur la mortalité globale. Il existe une relation inverse entre le niveau d'activité physique et le risque d'événements cardiovasculaire pour les hommes comme pour les femmes. Il y a des validations scientifiques pour cela.

Une étude américaine a notamment été faite sur plusieurs milliers de personnels soignants et le poids est directement corrélé au nombre d'heures passées devant la télévision. Il a donc une grande importance de l'inactivité physique sur le risque de maladies.

Il y a également une importance au niveau rachidien : le maintien d'une position statique prolongée est néfaste pour la tonicité des muscles dits de soutien de la colonne vertébrale.

Un autre élément : il est conseillé à tout le monde de marcher, même aux personnes qui ont de l'arthrose. Des chercheurs ont même montré que l'activité physique améliorait les fonctions cognitives. Pour beaucoup de consultations dans le domaine médical, un grand nombre d'entre elles se terminent par des conseils d'activités sportives, et physiques.

La situation est-elle irrémédiable ou peut-on changer cela ? Quelles seraient les solutions ?

La situation n'est toutefois pas irrémédiable. Rester neuf heures assis n'est pas aussi commun. Il y a toujours des allers-retours à préconiser. Un article démontrait notamment qu'être debout derrière son bureau était plus intéressant que rester assis en position statique car debout derrière le bureau, on fait travailler tous les muscles de la posture.

Je pense qu'il y a d'autres solutions mais c'est vraiment une question d'éducation personnelle. Il est tout à fait possible pour un individu, même pendant son travail, d'être vigilant sur sa posture, de faire des exercices par exemple d'auto-agrandissements qui ne vont pas le gêner… Il n'est pas forcément nécessaire d'aller dans la salle de sport toutes les deux heures pour faire des activités. Il s'agit beaucoup plus d'une gestion individuelle, et l'apprentissage est donc également individuel. Même assis sur sa chaise de bureau, on peut faire des exercices d'auto-redressement axial au niveau du rachis, c'est-à-dire de la colonne vertébrale.

Avez-vous des exemples précis d'exercices en tête ?

Oui, vous avez notamment un exemple remarquable à travers le monde, celui des Chinois. Les Chinois font en effet leur Tai Chi à tout moment. Or il s'agit d'une activité remarquable, non seulement mentale mais également physique. La littérature scientifique internationale sur les bienfaits du Tai Chi est dithyrambique ! Si de plus en plus de personnes restent assis au travail et que cela n'est pas bon pour la santé, la situation n'est toutefois pas irrémédiable, on peut changer cela et c'est accessible à tout le monde avec une certaine éducation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sweetlilou 14/03/2016 19:57

Vieux de cinq mille ans, le Qi Gong est issu à la fois de la médecine chinoise, du taoïsme, du bouddhisme, du confucianisme et des arts martiaux. Selon les principes de cette médecine traditionnelle, lorsque l’énergie vitale est bloquée le corps tombe malade. Sa (re)mise en mouvement régénère les organes et les fonctions essentielles de l’organisme. Dans cet art tout est destiné à capter le Qi (énergie du monde) et à le faire circuler harmonieusement.Plus d'informations sur cette discipline:http://qi-gong.confort-domicile.com/