Adieu les rhumes !

Publié le

Adieu les rhumes !

Cette technique de nettoyage du nez est directement issue du hatha yoga, et fait partie des nombreuses méthodes de purification internes que les yogi utilisent. Elle est accessible à tout un chacun et s’apprend en quelques minutes. En yoga, la propreté corporelle scrupuleuse est essentielle et concerne aussi bien l’intérieur du corps que l’extérieur. On trouve ainsi parmi les techniques employées par les yogi, outre celle du nettoyage du nez, le nettoyage de la langue, des oreilles, de l’estomac, du colon, etc… Cependant, rassurez vous, la « douche nasale » n’est ni difficile, ni désagréable. Respirer c’est vivre, et pour bien respirer le nez doit être propre. Mais comment se laver le nez ? Avec de l’eau salée, tout simplement. Un bol plein d’eau tiède, salée, voilà tout le matériel nécessaire. L’eau non salée provoquerait un picotement par suite de certains phénomènes d’osmose. L’addition d’une cuillerée à café rase de sel rétablit l’équilibre osmotique avec l’intérieur du nez. En tenant le bol remplit d’eau salée horizontal, devant le visage, plongez y les narines. N’aspirez pas l’eau comme vous si vous aspiriez de l’air. Allez-y tout doucement, par petit coup. Avec la glotte faites un petit mouvement de pompe dans l’arrière gorge. L’eau montera insensiblement dans le nez, tant et si bien qu’après quelques coups de « pompe » vous percevrez un goût salé dans la gorge. Pour éviter d’aspirer de l’air avec de l’eau, gardez bien le nez plongé dans l’eau en permanence, en adaptant l’inclinaison du bol au fur et à mesure qu’il se vide. Au début, on laisse s’écouler par le nez l’eau que l’on a inspiré. Par la suite, la confiance et l’habitude venant, l’eau passe naturellement dans la gorge et ressort par la bouche. Il suffit d’aspirer doucement et de trouver la bonne inclinaison de la tête et du bol. La température de l’eau peut être adaptée en fonction du résultat recherché : Plus chaude pour nettoyer, notamment pour soigner un début de rhume, plus froide pour stimuler et assainir. Lorsque l’on a fini, séchez les narines en soufflant alternativement une narine après l’autre. En faisant ce lavage du nez régulièrement, non seulement vous oublierez à jamais ce qu’on appelle communément « les rhumes », mais également à un niveau plus subtil, le lavage du nez nettoie à fond la muqueuse du nez qui est très richement innervée, et par voie de réflexe, il est possible d’influencer le fonctionnement d’organes souvent très éloignés. Il existe une technique médicale appelée « réflexologie endo-nasale » qui vise à obtenir des effets thérapeutiques en stimulant certaines terminaisons nerveuses de la muqueuse nasale. La douche nasale a également un effet bénéfique au niveau de l’odorat grâce à la stimulation du nerf olfactif, ainsi que pour les yeux et le Dantian supérieur grâce à l’activation de la circulation sanguine dans les fosses nasales. En outre, très souvent, les personnes allergiques aux pollens et aux poussières voient leur gêne diminuer grâce au lavage du nez.

Essayez … et comme on dit : L’essayer c’est l’adopter !

Yves Lorand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article