Techniques de respiration dans le Zhi Neng Qigong.

Publié le

Respiration « ouvrir-fermer » du Dantian Inférieur.

Fermer les yeux, votre esprit fixé sur le bout du nez et le dantian inférieur (région du ventre sous le nombril). Le dantian est comme une grosse boule de qi. En inspirant, la balle se dilate ; en expirant la balle se condense. Pendant l’inspir, le dantian doit s’etendre vers l’avant,vers l’arrière et sur les cotés. Ne pas penser que l’abdomen pousse vers l’avant. Quand vous expirez, ramenez au centre du dantian depuis les 4 directions.

Points à observer :

  1. Ne pas se concentrer sur la « paroi » physique de votre abdomen mais sur le processus « ouvrir-fermer » à l’intérieur du dantian. Soyez conscients des mouvements du dantian, en étant attentif sans être concentré, vacant sans être vide, votre esprit simplement conscient du phénomène.

  2. Le dantian inférieur s’ouvre et se ferme depuis le centre du corps situé juste sous le niveau du nombril. L’ouverture et la fermeture ne vient pas du diaphragme ; il vient de la combinaison de l’esprit et du qi. Cela ne vient donc pas des mouvements physiques de la respiration, juste du rythme que la respiration provoque. Votre esprit se connecte à ce rythme pour ouvrir et fermer le dantian comme un ballon qui se gonfle et se dégonfle.

  3. Cette respiration rassemble le qi dans le dantian inférieur. Pendant la pratique, la respiration physique peut naturellement s’arrêter lorsque vous atteignez un état de qigong profond.

  4. Cette respiration renforce le qi dans le dantian inférieur ; elle utilise le qi acquis pour activer le qi inné.

Se concentrer sur le bout du nez vient des pratiques bouddhistes. Se concentrer sur le dantian inférieur vient du taoïsme. Pendant la pratique, vous devriez utiliser l’esprit pour sentir la respiration à travers vos narines ainsi que l’ouverture et la fermeture du dantian. Ne vous préoccupez pas de sentir le passage de l’air dans la gorge ou la poitrine, ni des mouvements de votre diaphragme.

 

Respiration du dantian médian.

Fixez votre esprit sur le point shangen situé à la racine du nez (*). Peu à peu, les pensées vont disparaitre et votre esprit va être calmé. Puis fixez votre esprit sur la région située au centre de la poitrine, entre le sternum et le point zhongwan, (entre tanzhong et zhongwan). En inspirant, sentir le qi descendre du niveau de tanzhong à celui de zhongwan. En expirant, sentir le qi monter de zhongwan à tanzhong. Se concentrer uniquement sur la montée et la descente du qi en suivant naturellement le rythme de la respiration. La respiration sera profonde, régulière et lente.

En faisant cette respiration, vous devez être conscient des mouvements du qi à travers le nez. Ignorez les mouvements du diaphragme. Sentez le qi monter et descendre au centre de votre corps. Votre respiration est très naturelle et devient de plus en plus lente.

Cette pratique va mélanger le qi acquis et le qi inné. Lorsque votre esprit se fond avec le qi, de la lumière peut  apparaître à l’intérieur.

(*) Le point curieux shangen est situé sur l’axe médian juste au dessous du point curieux yintang. Le premier point est en lien avec le cœur, le deuxième avec les poumons (d’après le Zhen jiu xue IMTC Shanghai 1974)

 

 

Respiration de la porte céleste.

La porte céleste (tianmen) est en lien avec le cerveau. Le bout du nez est appelé porte célestre du milieu et le sommet du crâne porte céleste du sud. On utilise en général simplement le terme « porte du ciel » pour désigner le sommet du crâne.

En inspirant, envoyer l’esprit depuis le bout du nez jusqu’au centre du cerveau. Le centre du cerveau se situe au niveau du point yintang et au croisement avec une ligne verticale qui partirait du point baihui au sommet du crâne. Expirez depuis le centre du cerveau directement vers le haut à travers le sommet de la tête. A la deuxième inspiration, l’esprit va du point baihui au sommet du crâne jusqu’au milieu du cerveau. Puis expirez depuis le milieu du cerveau vers le point yintang puis jusqu’au bout du nez.

Cette  méthode fait principalement circuler le qi à travers la porte du ciel. Notez que quand vous inspirez, le qi passe à travers la cloison nasale, pas par les narines.

Pratiquer cette technique de respiration aide à ajuster l’esprit et développe les capacités paranormales. Malgré son apparente simplicité, elle est très efficace. Elle réunit la respiration et l’esprit pour travailler directement sur le dantian supérieur. Elle a été transmise oralement de maître à disciple pendant 400 ans.

 

(Source : Later methods . Dr Pang He Ming, translated by Wei Qi Feng and Patricia Fraser 2014)

 

Traduction et adaptation: Yves Lorand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article