GUOLIN QIGONG 5

Publié le

 Exercice du pied fixe avec la méthode de respiration ventilée                     风呼吸法定步功

 

Partie 1 : Généralités de l’exercice

L’exercice du pied fixe constitue un exercice principal du Guolin Qigong. Il existe deux sortes de gestes : rapide et lente. Pour la respiration, il y a la respiration naturelle et la respiration ventilée. Cet exercice permet de renforcer les fonctions des organes, d’améliorer le système immunitaire, et donc a des résultats flagrants pour la prévention des rhumes, fièvres, inflammations, cancers et des maladies chroniques.

Partie 2 : Guide des gestes de l’exercice du pied fixe avec respiration ventilée

Phase préparatoire et clôture identiques à celles de l’exercice de la marche naturelle. Le pied qui commence est le même que celui dans la marche naturelle. Ce qui diffère est que pour les maladies hépatiques, de la vésicule biliaire et des yeux commencer par le pied droit, pointer le sol avec la pointe du pied. Pour les autres maladies commencer par le pied gauche, le talon touche le sol.En commençant par le pied gauche : le centre de gravité passe se transfère vers le pied droit, pointer le pied gauche, avancer le pied gauche, le talon touche en premier le sol, la pointe du pied levée, poser le pied à plat, ajuster le pied droit ( les deux pieds doivent former un T oblique), relâcher la taille et les hanches, basculer le poids vers l’arrière, courber la jambe droite, les deux genoux relâchés ; lever la pointe du pied gauche, faire deux brèves inspirations « xixi ». A cet instant, la main droite se trouve devant le Dantian moyen et la main gauche se trouve à côté de la hanche gauche, le corps et la tête de face. Ensuite poser le pied gauche à plat, expirer « hu » par le nez, en même temps, transférer le poids du corps vers le pied gauche. Puis tourner lentement la taille, les mains, la tête et le corps du côté droit ; à ce moment-là courber la jambe gauche, aucun poids dans le pied droit, soulever le talon droit, pointer le sol avec la pointe du pied ; à cet instant la main gauche se balance jusque devant le Dantian moyen et la main droite se balance jusque sur le côté de la hanche droite, reprendre la position initiale : poser le talon droit, poser le pied droit à plat, le poids du corps migre vers le pied gauche, en même temps la tête, les mains la taille et le corps se remettent de face, soulever la pointe du pied gauche, tout cela est effectué avec la respiration naturelle, celle que nous appelons « ping ».  Tout ce qui précède compte pour une fois, répéter cela neuf fois.

 

Partie 3 : Différents gestes pour différentes maladies :

Version rapide de l’exercice du pied fixe : la vitesse d’exécution est légèrement supérieure à celle de l’exercice vu précédemment mais il faut à tout prix coordonner la respiration et les gestes. Ceci convient aux personnes atteintes de trachéite, ayant une sédimentation rapide du sang, un niveau de plaquettes bas, et les cancéreux mais il ne faut pas pratiquer cet exercice en cas de maladie cardiaque et d’hypertension.

Version lente de l’exercice du pied fixe : plus lente que la version normale de l’exercice, adapté aux personnes atteintes de maladie cardiaque et d’hypertension car ne nécessite pas la respiration ventilée.

Version  Shenshu de l’exercice du pied fixe : la méthode de cet exercice est essentiellement la même que celle précitée. Les différences sont que les Wailaogong des deux mains doivent se trouver sur les deux points Shenshu. Cette version est adaptée pour les maladies du système urinaire, gynécologiques, du cœur, et les insuffisances rénales. Les personnes atteintes de telles maladies devraient pratique cette version de l’exercice (pour les cancers du rein mettre les mains au niveau du Daimai).

Partie 4 : Les points à noter dans la pratique de l’exercice du pied fixe

  •  Cet exercice doit être pratiqué dans un endroit où l’air est frais et pur, mais s’il pleut ou qu’il vente beaucoup, ne pas sortir, pratiquer en intérieur.
  • Pour l’hypertension et les maladies de cœur ne pas pratiquer la respiration ventilée.
  • En général, cet exercice se pratique yeux fermés mais les personnes atteintes de cancer, lorsqu’elles débutent la pratique, peuvent le pratiquer en ouvrant les yeux.
  • Dans la version rapide de l’exercice du pied fixe, lorsque le corps tourne pour revenir de face, il n’est pas obligatoire de faire « ping » (respiration normale).

Source: Guolin xin qigong; 1999; Ed: Renmin tiyu chubanshe. Beijing

Yves Lorand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article