GUOLIN QIGONG 9

Publié le

                                    

                                     Exercice de massage des mains avec le bâton

Partie 1 : Particularités et effets de l’exercice

  • Particularités

Les exercices de massage des mains et des pieds avec le bâton sont des exercices transmis de génération en génération dans la famille de Madame Guo.

 

 

  •  Effets

1. Aide à détendre le cerveau et le corps tout entier, c’est un exercice basique de relâchement de la taille.

2. Détend les tendons et vivifie le sang, désobstrue les méridiens et vaisseaux, rééquilibre le Yin et le Yang, c’est un exercice indispensable à pratiquer pour tous types de malades et surtout les malades du cœur.

3. Prévient et corrige les erreurs diverses qui surviennent pendant la pratique.

4. Est très efficace contre l’arthrite, les maladies de l’estomac, les petites fièvres et autres maladies chroniques.

 

Partie 2 : Les points essentiels de l’exercice

1. Phase préparatoire

Dans l’ensemble elle est similaire à celle de l’exercice de la marche naturelle, la différence est que lorsque l’on est en position de relaxation debout, les hommes saisissent le centre du bâton avec la main droite ( l’inverse pour les femmes), le pouce appuie légèrement sur la pointe du majeur, la main qui ne tient pas le bâton est vers le bas et celle qui le tient vers le haut, les deux mains se superposent à l’endroit du Dantian moyen, faire 3 respirations Qi au niveau du Dantian moyen et 3 ouverture-fermetures.

2. Frotter le bâton

Les Neilaogong des deux mains soutiennent les deux extrémités du bâton afin de tourner devant le Dantian moyen.

3. Tonification et purge du frottement de bâton

Dans le sens des méridiens pour tonifier, dans le sens inverse pour purger ; le bâton tourne vers l’avant (extérieur) pour tonifier, et vers l’arrière (intérieur) pour purger.

Méthode d’ajustement :

  1. Peu importe le pied qui commence, le bâton doit tourner deux fois vers l’avant et deux fois vers l’arrière.
  2. En commençant par le pied gauche, tourner quatre fois vers l’avant, avancer le pied droit, tourner quatre fois vers l’arrière.

Partie 3 : Les quatre parties de l’exercice

Première partie : Frottement du bâton sur place devant le Dantian moyen

Après la phase préparatoire, en même temps frotter le bâton et avancer le pied en fonction de l’état de la maladie, le corps penche progressivement vers l’avant, le poids se déplace sur le pied avant, le pied avant « plein », le pied arrière « vide », le talon du pied arrière quitte le sol, frotter le bâton un moment, le corps revient lentement en place. Ensuite, le corps penche progressivement vers l’arrière, le poids aussi va dans le pied arrière, lever le talon du pied avant, la pointe du pied avant pointe le sol, donc arrière « plein » avant « vide ». Frotter le bâton un moment puis revenir en position initiale. Une fois en avant et une fois en arrière constitue une seule fois, le faire 4 fois. Monter le pied arrière, les deux pied à plat, faire 1 à 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen, changer de pied, de la même façon après avoir refait 4 fois, monter le pied arrière, 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen, 3 respirations Qi.

Deuxième partie : Frottement de bâton en position accroupie

A la suite de ce qui précède. Avancer le pied en fonction de l’état de la maladie, taille et hanches détendues, de façon simultanée frotter le bâton et s’accroupir lentement jusqu’à ce que la cuisse avant soit à plat (au début s’accroupir en fonction de ses possibilités). Après cela, devant le genou frotter le bâton un moment pour faire se mouvoir la ceinture et le corps tout entier reprend sa place en remontant. Après s’être relevé, le poids sur le pied avant, frotter le bâton un moment, basculer sur le pied arrière, pied avant « vide », la pointe du pied avant pointe le sol, donc le pied avant « vide » le pied avant « plein » (poids), revenir en position.Relâcher les hanches et la taille, respirer normalement, cela (Relâcher les hanches et la taille, respirer normalement) représente une fois, au total le faire 4 fois. Après avoir fait les 4 fois, monter le pied arrière, les deux pieds à plat parallèles, faire une à trois ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen, changer de pied, en suivant le même procédé le faire 4 fois. 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian, 3 respirations.

Troisième partie : Frottement de bâton sur les deux côtés (gauche et droite)

A la suite de ce qui précède. Avancer le pied gauche, le poids du corps se déplace vers le pied gauche, le pied droit devient « vide » (léger, sans poids), soulever le talon droit, avec la pointe du pied droit comme axe de rotation tourner le talon droit, celui-ci doit former un angle droit avec le talon gauche. Dans le même temps, le poids du corps se déplace progressivement vers le pied droit, soulever le talon gauche, avec la pointe du pied gauche comme axe de rotation, le pied gauche tourne de 90 degrés en même temps que le corps tourne à droite (attention : c’est principalement la taille qui tourne et pas seulement les hanches. La tête et le corps suivent le mouvement de rotation de la taille). Frotter le bâton un moment, avec la pointe du pied gauche comme axe de rotation, le talon gauche touche le talon droit pour former un angle droit, le poids du corps se déplace progressivement sur le pied gauche, lever le talon droit, avec la pointe du pied droit comme axe de rotation, le pied droit et le corps tournent à 90 degrés, revenir de face. A ce moment-là, le poids est sur le pied gauche, la pointe du pied droit pointe toujours le sol ( c’est-à-dire l’avant du pied appuie sur le sol alors que le talon est levé). Frotter le bâton un moment, le talon droit touche le sol, la pointe du pied gauche pointe le sol, le talon gauche « vide ». Reposer le pied gauche à plat et revenir en position initiale. Ces actions représentent une fois l’exercice, il faut le faire 4 fois..  Faire 1 ou 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen. Répéter ces opérations 4 fois en avançant le pied droit.

Quatrième partie : Frotter les points Baihui et Yamen avec le bâton

Avancer le pied gauche, les deux pieds à plat, le poids du corps se déplace sur le pied gauche, la jambe gauche forme légèrement la posture de l’arc (Gongbu), les deux mains frottent le bâton devant le Dantian moyen, simultanément frotter le bâton et le monter progressivement et déplacer le poids du corps vers l’arrière. Lorsque le bâton monte jusqu’au point Shanzhong, le poids du corps se déplace vers le pied droit, à ce moment-là, la pointe du pied gauche pointe le sol, le talon se lève et le corps s’incline légèrement vers l’arrière. Les deux mains tout en frottant le bâton montent jusqu’au point Baihui, à ce moment-là, reposer le pied gauche, le poids du corps toujours vers l’arrière, frotter le bâton un moment. Ensuite, frotter le bâton jusqu’au point Yamen puis rester à cet endroit en frottant un moment. A ce moment-là, les deux pieds sont à plat, la jambe avant « vide » et la jambe arrière « pleine » (avec poids). En partant du Yamen frotter jusqu’au Baihui, après avoir dépassé le Baihui, le poids du corps se déplace progressivement sur le pied avant. Ensuite, frotter tout en descendant jusqu’au Dantian moyen, le pied arrière « vide », reposer le pied arrière, prendre progressivement une petite posture de l’arc (Gongbu). Les actions ci-dessus représentent une fois l’exercice, le faire 4 fois. Faire 1 ou 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen, changer de pied, répétez l’exercice 4 fois, faire 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen et 3 respirations Qi.

Phase de clôture

Les hommes doivent tenir le bâton de la main droite (c’est l’inverse pour les femmes), avancer le pied gauche, faire la posture de l’arc (gongbu), lorsque la main droite tenant le bâton part du Dantian moyen longe le Renmai pour progressivement monter jusqu’au Shanzhong, le pied arrière est « vide », le talon du pied arrière se lève, la pointe du pied arrière pointe le sol, le poids du corps sur la jambe avant (jambe gauche). Lorsque la main droite (qui tient le bâton) monte jusqu’au point Baihui, le pied arrière se pose progressivement mais le poids du corps reste toujours sur le pied avant, la posture de l’arc ne change pas. La main droite (qui tient le bâton) en partant du Baihui se déplace progressivement vers la droite, en arrière vers la droite, vers le bas, vers l’avant pour former un cercle. Lorsque la main droite forme un cercle tout en maintenant le bâton, la main gauche doit également faire le mouvement circulaire, de façon identique à la main droite, mais l’une après l’autre (en alternance), le corps suit le mouvement de rotation à gauche et à droite. Un cercle à gauche et un cercle à droite compte pour une fois, répéter l’opération 4 fois. Avancer le pied droit, à plat et parallèle à l’autre, faire 1 ou 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen, changer de main pour tenir le bâton (main gauche), avancer le pied droit, reprendre le même procédé et le refaire 4 fois. Avancer le pied gauche, faire 3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen. Faire revenir le Qi : la pointe des doigts de la main gauche vers le bas, le Neilaogong vers la droite, poser la main devant le Dantian moyen, la main droite tient le bâton, utiliser l’extrémité gauche du bâton pour toucher 4 fois légèrement le Neilaogong de la main gauche. Faire une ouverture-fermeture puis de la même façon, tenir le bâton de la main gauche et toucher 4 fois légèrement le Neilaogong de la main droite. La main droite tient le bâton pour faire  3 ouverture-fermetures au niveau du Dantian moyen et 3 respirations Qi. Les deux mains reviennent en position initiale, rester en position de relaxation debout un moment puis ouvrir les yeux lentement.

Partie 4 : Les points à noter de l’exercice

  • Le bâton doit dans l’idéal être constitué en bois de poivrier, les autres sortes de bois durs peuvent également faire l’affaire. La longueur doit être d’environ 8 cun et demi (environ 27cm), avec un diamètre de un cun (3,33 cm).
  • Lorsqu’on frotte le bâton, les doigts ne doivent pas s’agiter frénétiquement, il ne faut pas lever les doigts.
  • Dans le sens des méridiens pour tonifier, dans le sens inverse pour purger : le bâton tourne vers l’avant pour tonifier, vers l’arrière pour purger.
  •  Lors de la phase de frottement du bâton accroupi, la hauteur pour s’accroupir et la vitesse pour se redresser sont les mêmes que dans l’exercice de montée-descente ouverture-fermeture. Lorsqu’on débute la pratique de cet exercice, après s’être accroupi le talon peut se lever, mais avec l’expérience et une longue pratique on peut ne pas lever le talon du pied arrière.
  •  Lors de la quatrième partie de l’exercice (Frotter le Yamen avec le bâton), les personnes atteintes d’hypertension relativement bénigne, après avoir frotter le Yamen avec le bâton, le sens de rotation du bâton pour le retour doit être inversé par rapport à celui de l’aller. Si la pression artérielle est trop haute(supérieure à 180 mmHg), lorsque le bâton arrive juqu’au Shanzhong il doit ensuite descendre.
  •  Les personnes dont le foyer de la maladie est localisé à la tête et au cou, lors de la quatrième partie de l’exercice ne doivent pas dépasser le Shanzhong en frottant le bâton.
  •  Les femmes ne doivent pas pratiquer cet exercice pendant leur période de menstruations.
  • La vitesse d’exécution de l’exercice ne doit pas être trop rapide, la durée moyenne est d’environ 45 minutes.                                                                                                                                                                                                                                Source: Guolin xin qigong; 1999; Ed: Renmin tiyu chubanshe. Beijing
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article