San Xin Bing Zhan Zhuang. Description

Publié le

 

San Xin Bing Zhan Zhuang

 心并站庄

LA DESCRIPTION

 

Cette pratique, essentiellement statique, est généralement associée à Peng Qi Guan Ding Fa, en tant que méthode                         « complémentaire ».   Il s’agit cependant d’une méthode fondamentale et essentielle» dans le Zhi Neng Qi Gong 指能气功.

Pratiquée avec les mains devant le nombril, au niveau donc du premier Dan Tian, elle sert de transition entre la « première » et la « deuxième » méthode. Elle pourra cependant être utilisée, en lien avec la « 3eme méthode » Wu Yuan Zhuang, avec la concentration sur le Hunyuan Qiao, le Dan Tian médian. De même, la concentration se fera le Dan Tian supérieur (le cerveau) lorsque l’on abordera les formes du méridien central.

 

Si le début et la fin de San Xin Bing Zhan Zhuang utilisent les mouvements du corps (il s’agit en fait de « l’ouverture » et la « fermeture » communes aux différentes méthodes du ZNQG), l’essentiel de la pratique, immobile, utilise uniquement les mouvements de l’esprit.

Il existe principalement deux manières de procéder. La première, interne, consiste à ramener en continu son attention dans le Dan Tian, depuis le sommet du crâne, les pieds et les mains. La deuxième, externe, consiste également à ramener son esprit dans le Dan Tian, mais depuis l’espace infini, bien au delà du corps, toujours en passant par le sommet du crâne, les mains et les pieds.

Ces deux manières de procéder peuvent être ou non couplées avec la respiration. Dans ce cas, sur une respiration « très longue, très fine, très légère… », on amènera naturellement son attention vers le centre à l’inspiration et vers les extrémités à l’expiration.

 

San Xin signifie littéralement « Trois cœurs », mais dans ce contexte, on utilise plutôt comme traduction « Trois centres ».

Bing  se traduit par « mêler, mélanger, fusionner »

Zhan Zhuang, « se tenir debout comme un pieu », est le terme généralement employé pour qualifier ce que l’on nomme en Qigong « la posture de l’arbre ».

 

San Xin Bing Zhan Zhuang comprends:

  • Une phase de préparation, suivie de la récitation des 8 phrases.
  • Marcher sur le Qi 踩气
  • L’ouverture Qi Shi 起式
  • La description de la posture « les trois centres se rassemblent »
  • L’activité de l’esprit.
  • La fermeture  Hui Qi 回气

 

PREPARATION

Les deux pieds sont joints, le corps est droit, le poids bien au milieu, les deux bras détendus se placent naturellement  de chaque coté du corps. Regarder loin devant soi, puis ramener doucement le regard à l’intérieur. Fermer les yeux. Détendre tout le corps.

Ding Tian Li Di. La tête touche le ciel, les pieds s’enfoncent dans la terre

Xing Song Yi Chong. Le corps est détendu, l’esprit calme

Wai Ting Nei Ting.  Respect à l’extérieur, sérénité à l’intérieur

Xin Cheng Mao Gong. Cœur apaisé, humble d’apparence

Yi Nian Bu Qi. Vide de toutes pensées

Shen Zhu Tai Kong. Mon esprit  part  vers l’infini

Shen Yi Zhao Ti.  Et revient  à l’intérieur de moi

Zhou Shen Rong Rong. Tout mon corps est dans un état de bien être.

 

MARCHER SUR LE QI

Ecarter les pointes des pieds, puis écarter les talons. Garder le contact en permanence avec le sol pour effectuer ce mouvement. Les pieds prennent la forme du chiffre 8 en chinois :

OUVERTURE

Tourner les mains, presser les paumes vers le sol, les doigts vers l’avant. Pousser vers l’avant, tirer en arrière. Pousser, tirer, pousser, tirer. (tui ,la) Relâcher les poignets, les mains face à face, monter le ballon de Qi à hauteur du nombril, pointer le nombril. Relâcher les poignets,  les paumes vers le bas, écarter par les cotés, passer derrière et pointer Mingmen. Monter les avant-bras sur les cotés, pointer les deux points Dabao. Etendre les bras devant, au niveau des épaules, pointer Yintang. Ecarter les bras pour former une ligne au niveau des épaules. Les paumes vers le bas, puis vers le haut, monter les bras jusqu’au dessus de la tête en décrivant un arc de cercle, joindre les mains, s’étirer doucement. Ramener les mains jointes devant la poitrine.

 

POSTURE

 

Séparer les mains par les poignets et les descendre devant le nombril, le bout des doigts se touchent légèrement.  Les mains en forme de bol, les pouces et les petits doigts forment un cercle centré sur le nombril. Plier les genoux pour descendre le corps. Le sommet du crâne tenu comme par un fil, rentrer légèrement le menton, détendre les joues, étirer les sourcils, sourire doucement. Le bout de la langue touche le haut du palais, les lèvres et les dents sont en contact. Etirer et détendre la nuque. Relâcher les épaules et détendre la poitrine en ouvrant le haut du dos. Vider et ouvrir les aisselles tout en relâchant les coudes qui restent cependant comme suspendus. Les poignets sont fléchis, arrondir les mains, détendre et ouvrir les doigts. Détendre la taille et le dos, s’assoir dans le bassin en arrondissant le bas du dos. Rentrer le pubis doucement tout en laissant le coccyx descendre vers le sol. Tenir le périnée légèrement vers le haut et détendre les hanches. Détendre les genoux qui rentrent un peu à l’intérieur. Placer les pieds à plat sur le sol, le poids du corps également réparti.

 

VISUALISATION

Du milieu du sommet du crâne descendre dans le Dan Tian.

Du milieu des paumes rentrer dans le Dan Tian.

Du milieu des pieds monter dans le Dan Tian.

Les trois centres se mélangent et fusionnent dans le Dan Tian.

 (Pratiquer ainsi au moins 30 minutes…)

 

FERMETURE

 

Se préparer à terminer la pratique.

Lentement, redresser le corps en partant du sommet du crâne Bai Hui. Ramener les pieds joints en suivant le chemin inverse de l’ouverture.

Ramener les mains jointes en position Heshi Shou  devant la poitrine.

Monter les mains jointes jusqu’au dessus de la tête, s’étirer doucement. Séparer les doigts, séparer les mains et ouvrir les bras sur les cotés, les paumes vers l’avant, en décrivant un arc de cercle. Amener les bras au niveau des épaules, les bras forment presque une ligne. Puis tourner les paumes vers le haut et ramener les bras devant, largeur des épaules, en direction du point Yintang. Diriger le Qi vers ce point avec le bout des majeurs à distance. En descendant et en écartant les coudes, presser les deux point Dabao et envoyer le Qi dans la poitrine. Descendre et tourner les mains vers l’arrière, ouvrir par les cotés et graduellement tourner les mains vers l’avant en les ramenant face au Dantian. Transmettre l’énergie dans le ventre. Ramener les deux mains sur le nombril, les paumes l’une au dessus de l’autre (la gauche en premier pour les hommes, la droite pour les femmes).

Masser l’abdomen, tourner de petit à grand 9 fois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et de grand à petit 9 fois dans l’autre sens. Finir sur le nombril. Rester un moment. Séparer les mains sur les cotés et ouvrir lentement les yeux…

 

(d’après le Dr Pang Ming)

 

Yves Lorand

le texte en chinois avec les illustrations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article