Xing Shen Zhuang 6. La pratique

Publié le

Xing Shen Zhuang 6

LA PRATIQUE

La sixième section de  Xing Shen Zhuang  形神庄, la « deuxième » méthode du Zhi Neng Qi Gong 指能气功

s’intitule  Zhuan Yao Shuan Kua Qi Gui Tian 转腰涮胯氣归田

Tourner la taille et bouger les hanches pour ramener le Qi au Dantian.

 

  1. EXPLICATION DES MOUVEMENTS             
Xing Shen Zhuang 6. La pratique
  1. A partir de la section précédente, tourner les paumes des mains face à face et les guider pour descendre. Passer le long de la cage thoracique et placer les mains à la taille. Ecarter les deux pieds en « marchant sur le Qi » (i.e. sans soulever les pieds), les pieds sont parallèles et écartés un peu plus largement que la largeur des épaules. S’accroupir légèrement en veillant à ce que les genoux ne dépassent pas l’aplomb des orteils. Le tronc et les cuisses forment un angle fermé.
  2. Détendre les articulations des hanches (kuan) et les utiliser comme point d’appui pour faire pivoter le bassin. Tourner d’abord vers la gauche  9 fois et tourner ensuite vers la droite  9 fois.
  3. Pousser le coccyx  vers l’avant et tirer vers l’arrière en faisant basculer le bassin  9 fois.

 

Points  importants à observer :

Cette section, qui semble simple, est en fait assez difficile à pratiquer correctement. Aussi, au début de l’apprentissage, il sera judicieux d’écarter un peu plus les pieds, de plier les jambes et de s’entrainer uniquement avec les hanches, d’un coté et de l’autre. Par la suite, l’on pourra effectuer le mouvement correct en décrivant des cercles à partir du coccyx, en gardant le buste droit et fixe. Les muscles des fesses et du périnée participent au mouvement, ainsi que le bas ventre. Ainsi, quand on tourne vers la gauche, on va dans l’ordre : avant, gauche, arrière, droit… On décompose le mouvement de cette manière : 1- Passer le poids du bassin sur la hanche gauche pendant que le bas ventre pousse les fesses vers la gauche. 2- Décrire un demi-cercle par l’arrière avec les fesses pour amener le poids du bassin sur la hanche droite. 3- Le bas ventre pousse vers la droite. 4- Le bas ventre décrit un demi-cercle par l’avant vers la hanche gauche. Le poids du bassin se place sur la hanche gauche. Lors des mouvements de va et vient du coccyx, il est nécessaire d’utiliser les muscles des hanches et du périnée qui se contractent et se relâchent alternativement. C’est un préalable à la pratique. Par la suite, on utilisera le Qi du Dantian pour effectuer les déplacements du coccyx, en complément de la simple action musculaire. Ce mouvement est le plus difficile de toute la deuxième méthode du Zhi Neng Qi Gong 指能气功, Xing Shen Zhuang  形神庄. L’on sera d’autant plus attentif et persévérant concernant cette pratique qu’elle est une compétence de base essentielle  pour le Qigong et les arts martiaux (Wushu 武术)

Effets :

La pratique de Zhuan Yao Shuan Kua Qi Gui Tian 转腰涮胯氣归田 permet de détendre la taille, amène le coccyx (weilu尾闾) à une position de relâchement verticale tout en le stimulant et rends le périnée plus tonique. Cela crée, d’une part, les conditions pour le développement du Dantian de manière à ce que le « vrai » Qi (zhen qi真气) s’y rassemble et y soit stocké. D’autre part, la rotation du coccyx active le yang qi 阳气 et le fait monter le long du méridien gouverneur (dumai督脉), créant ainsi un moyen supplémentaire de transformer l’essence Jingen souffle Qi. Cet exercice est recommandé pour traiter plus généralement les problèmes en relation avec l’abdomen.

 

 

  1. COMPLEMENTS POUR LA PRATIQUE

Cette section est simple, mais en même temps très importante. Il s’agit en effet, dans le cadre de Xing Shen Zhuang, de faire la transition entre le haut du corps et le bas du corps. Elle permet notamment au Qi de revenir au Dantian par l’action de relâchement de la taille et la mobilisation du coccyx.

La première partie de l’exercice dessine des cercles avec la taille et les hanches. Pour le faire correctement, il faut veiller à conduire le mouvement à partir du coccyx. Lorsque l’on tourne, une hanche doit être en haut, l’autre en bas, ceci alternativement, un coté s’éloigne et un coté se rapproche. On peut donc  décomposer le mouvement ainsi : (vidéo 01 : 34)

Vers l’avant : enrouler le coccyx vers l’avant, tirer le périnée et pousser l’abdomen. A gauche : le centre de gravité passe sur l’articulation de la hanche gauche. Laquelle est plus haute que celle de droite. Le coté gauche est donc solide, alors que le droit est vide. Les fesses sont dirigées vers la gauche. Vers l’arrière : tout en amenant le coccyx au maximum vers l’arrière, rentrer le ventre tout en relâchant le périnée. A droite : Le centre de gravité du bassin passe sur l’articulation de la hanche droite. Laquelle est plus haute que la hanche gauche. Le coté droit est ferme alors que le coté gauche est relâché. Les fesses sont orientées vers la droite… (la même séquence en tournant vers la droite)

Entrainement : (vidéo 03 : 49) pour apprendre le mouvement correct, même si la tension sur les cuisses est plus intense, il sera bon de s’entrainer en descendant le corps et en écartant les pieds.

Petit à petit, avec l’entrainement, utiliser moins de force musculaire. Mieux, utiliser le Qi du Dantian  pour entrainer le mouvement du coccyx. Peu à peu, le mouvement circulaire devenant de plus en plus réduit, les effets et la sensation deviendront de plus en plus intenses… plus le mouvement est petit, plus la sensation est grande ! Il en est de même concernant la vitesse. Plus le mouvement se ralentit, plus la sensation est intense ! (bienvenue dans le monde du qigong !)

Le bas du dos devrait, dans l’idéal, être complètement détendu. Le coccyx relâché et le Huiyin tenu. Ainsi le Qi pourra s’écouler librement vers le bas.

Pour la deuxième partie de l’exercice (vidéo 04 : 05), il faudrait s’efforcer à pousser le coccyx alternativement le plus loin possible vers l’avant et vers l’arrière. Ainsi, quand on a été le plus possible vers l’avant, utiliser encore un peu de force pour aller encore un peu plus loin. La même chose vers l’arrière. Vers l’avant, aidez vous du pubis et du bas ventre, qui rentrent. Vers l’arrière, serrez la taille par les deux points d’énergie Yaoyan腰眼de part et d’autre de Mingmen.

Effets :

Selon la médecine traditionnelle chinoise, le Qi des reins est prénatal, tandis que la Qi des poumons est postnatal. Ainsi, lorsque le Qi des reins est déficient, le Qi prénatal ne peut se connecter au Qi postnatal. En renforçant les reins, les mouvements de cette section nourrissent les poumons. Ceci est d’autant plus important pour les personnes âgées, qui peuvent être atteintes d’énurésie et autres problèmes liés à la vessie.  

Plus généralement, l’exercice sera utile pour traiter les problèmes gynécologiques, urinaires et reproductifs.

Concernant l’action sur les poumons : asthme, trachéite, emphysème et bronchite sont souvent citées comme des maladies pouvant être traitées par ces mouvements.

 

Concentration sur les points d’énergie :

Placer son attention sur le points Baihui  et sur le milieu du ventre  entre le nombril Duqi  et le point Mingmen

 

(d’après le Dr Pang Ming)

Yves Lorand

Explications premier mouvement par M° Pang

Demonstration premier mouvement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article