Zhi neng qi gong. Interview du Dr Pang Ming

Publié le

La nature comme dernier recours

 
Le Qigong et son utilisation pour lutter contre les maladies incurables

 
Une interview du Dr Pang Ming

 
Réalisée au centre de formation et de soins Huaxia Zhineng Qigong

(Le centre a existé de 1988 à 2001, l’interview a été réalisée en 1994, le séjour au centre de soins était entièrement gratuit pour les malades)


 

Actuellement, nous avons 200 patients, tous aux stades avancés. Nous avons rarement des patients qui arrivent aux premiers stades intermédiaires de leur maladie. Ils viennent chez nous après que les médecins leur ait dit : « vous allez mourir et vous n’avez plus que quelques mois à vivre ». Nous sommes leur dernier espoir. En raison du temps perdu et de la détérioration avancée du corps, notre taux de guérison est faible, d’environ 5%.

 

Tout patient qui vient ici sera déprimé et pessimiste quant à ses chances de guérison. Nous ne parlons donc pas beaucoup de la théorie et des principes du qigong. Nous lui montrons d'abord une vidéo de la pratique de groupe, où un grand hall est rempli de centaines de personnes générant de puissants champs de qi. Nous lui montrons des démonstrations où les patients perdent rapidement du poids ou réduisent leur tension artérielle ou éliminent des tumeurs. Nous lui montrons avant et après l'état des patients, les résultats concrets de la pratique. Nous ne montrons pas cela pour nous promouvoir, mais seulement pour accroître sa confiance. Dans son esprit, il est proche de la mort. Lorsqu'il voit qu'il y a de l'espoir, il pratique le qigong avec détermination.

 

La maladie de certains patients réagit rapidement à la pratique, d'autres plus progressivement. Un patient avait un cancer du poumon et de l'estomac et il était paraplégique. Ses médecins ont dit qu'il lui restait un mois à vivre; ils lui ont conseillé de quitter l'hôpital et de ne pas gaspiller l'argent de sa famille. Il est venu ici et est resté avec nous pendant 19 mois, bien au-delà du temps qui lui avait été attribué. Puis il est mort.

 

Nos patients atteints de cancer, même s'ils meurent, ne souffrent pas beaucoup. Ils n'ont pas besoin de médicaments et d'anesthésiques. Ils ne sont ni émaciés ni découragés lorsqu'ils meurent. Certains patients arrivent aussi minces qu'un fantôme. Après la pratique, ils ont pris du poids. Certains meurent d'une mort presque agréable pendant leur sommeil. D'autres meurent sur le terrain d'entraînement; ils respirent et meurent. Deux sont morts de cette façon récemment. On peut dire qu'ils sont morts avec une vraie dignité humaine.

Trouvez-vous que la pratique du qigong a un meilleur taux de guérison avec certains types de cancer?

Nous trouvons peu de différence. Notre pratique est la même pour toutes les maladies. D'autres méthodes de qigong peuvent être plus spécialisées dans leurs applications et leur traitement. Mais parmi les nombreux hôpitaux de qigong du pays, le nôtre peut avoir le taux de guérison le plus élevé. Je dis «peut» parce que nous n'avons pas encore mené d'étude approfondie sur cette question (une étude portant sur 47864 malades a bien été effectuée par la suite. Les résultats sont en pièce jointe. NdT ). Mais si c’est vrai, c'est probablement parce que notre méthode de qigong n'est pas très complexe ni trop spécialisée.

 

En tout état de cause, notre succès se reflète dans notre croissance des dernières années. En 1988, 500 patients sont venus se faire soigner. En 1989: 900, en 1990: 1700 et en 1991, nous avions 2800 patients. (Remarque: en 1999, 10 500 patients ont été traités au Centre.) Ils viennent de tout le pays. Nous ne faisons pas de promotion ni de publicité. Ils viennent après avoir entendu parler des guérisons d'autres patients.

 

Le Qigong n'est pas bien compris en Chine aujourd'hui. Si vous faites de la publicité, c'est comme si vous vendiez quelque chose, et les gens ont une impression défavorable en conséquence. Nous ne faisons donc pas la promotion du qigong, de l'hôpital ou de moi-même. Nous comptons sur le propre témoignage des patients pour faire passer le mot. Une fois, un paraplégique a été guéri ici. Il est rentré chez lui et le mois suivant, 20 paraplégiques de son village sont venus.


 

Chaque trimestre, nous avons 20 à 80 paraplégiques, certains sont si atteints qu'ils ne peuvent pas du tout pratiquer. Ils ne peuvent ni se tenir debout ni marcher, nous les asseyons donc près du terrain d'entraînement et le mouvement revient progressivement à leurs membres. Bientôt, ils se tiennent debout et s'entraînent avec le groupe. Leur taux de récupération est de 40%, ce qui correspond à tout patient qui se rapproche du taux de récupération de nombreuses autres maladies que nous traitons ici.

Le Qigong ne place pas l'attention du pratiquant sur des formes ou des rituels extérieurs à lui. Cela fonctionne avec l'énergie. Diriez-vous que le qigong est un outil dans la quête de l'homme pour se connaître?


 

Le Qigong est un système de connaissance très profond. Le Qigong appartient aux plus hauts rangs de la culture chinoise et même de la culture mondiale. Alors que l'Inde, la Grèce et l'Égypte n'utilisaient pas une terminologie similaire au qigong, tous ont développé des connaissances qui appartenaient à la catégorie du qigong. Les Chinois parlent du qi comme source de l'univers qui provoque la croissance de toutes choses. Il s'agit d'une théorie de la création très différente de la science moderne. Les astrophysiciens parlent du Big Bang - une énorme explosion et l'univers a été créé. Mais les Chinois parlent de l'état primordial de l'univers en termes de qi. Une énergie qui crée et transforme. Les anciens n'ont pas expliqué pourquoi il en était ainsi, mais plutôt comment s'harmoniser avec cette réalité et conserver son qi. L'homme a ce qi. Comment va-t-il l'utiliser? Pour cultiver le qi, il faut reconstituer tout le qi qui a été perdu. Comment? Les méthodes varient.

 

La plupart comptent sur la culture du qi dans le corps, dans le but de compenser la perte. La Chine appelle cela la culture de Jingqishen. Une autre méthode ne repose pas sur le qi dans le corps, mais va directement au qi de la nature. Telle est notre approche. Nous cultivons notre propre qi en accédant à la grande réserve de qi de la nature. Cette approche produit des résultats plus rapides.

 

Mais cultiver le qi n'est pas le plus fondamental; cultiver son esprit l’est. La maîtrise du qi est réellement obtenue grâce à la maîtrise de la conscience. Nous utilisons la conscience de manière prudente et artisanale pour façonner notre vie, pour atteindre nos objectifs. Si nous utilisons une terminologie moderne pour nommer ce processus, nous l'appelons qigong. Les anciens utilisaient le mot qi et cela mystifie les gens. Mais en termes modernes, le qigong n'est que le raffinement de la conscience pour améliorer l'état d'énergie dans le corps. Cela conduit à une santé vibrante, un corps et un esprit harmonieux et une vie spirituelle éveillée.

 

La pratique du qigong est très simple. L'utilisation du qi pour guérir la maladie est également très facile. Nos patients peuvent apprendre à utiliser le qi pour guérir la maladie en 22 jours. Après 3 mois, 30 à 40% peuvent utiliser le qi pour diagnostiquer la maladie. Le diagnostic peut se faire par un examen visuel du patient ou par intuition ou sensation de la maladie d'une personne. Jusqu'à 40% apprennent cette compétence assez rapidement. Ce n'est pas si complexe.

 

Aujourd'hui, les gens ont toutes sortes d’idées préconçues sur le qigong. Ils pensent qu'on utilise le qigong pour guérir une maladie et c'est tout. Même s'ils guérissent, beaucoup ne croient pas profondément dans le processus. Mais le qigong n'est pas si limité. On peut aider les autres. On peut aider à changer la vie des autres.


 

Pourquoi le qigong peut-il guérir la maladie?

 

La théorie du Qigong dit que la santé dépend des processus de vie normaux du corps, qui eux mêmes dépendent tous du flux libre de qi. Une maladie est une perturbation de ce flux. Les médecins diraient que le fonctionnement est altéré. Le Qigong ne se concentre pas sur la cause de la maladie, mais plutôt sur la restauration de l'équilibre physiologique total. Si le qi n'est pas entravé, les processus corporels se normaliseront et la maladie disparaîtra naturellement. Par exemple, les gens ont des bactéries malsaines dans leur corps mais ne tombent pas malades. Pourquoi? Parce que leurs fonctions corporelles et leur système immunitaire sont forts. Ils résistent à la maladie. Mais le qigong ne dépend pas de la résistance aux maladies. Il élimine complètement la source de la maladie, plutôt que de la laisser latente dans le corps. Dans les expériences, nous voyons que le qi d'une personne peut tuer des bactéries en dehors de lui. La pratique du qigong tuera certainement les bactéries qui s'y trouvent.

 

Pourquoi les gens qui pratiquent les arts méditatifs, qui sont ostensiblement bons pour la santé, trouvent-ils cependant que leur santé se détériore?

 

En effet, les pratiques traditionnelles, bien qu'ayant de grands avantages, présentent également des inconvénients. Certaines s'appuient sur le silence, comme la pratique assise. Pour vous asseoir correctement, vous devez entrer dans le silence. Si vous ne le pouvez pas ou si vous le faites mal, cela aura un effet négatif sur le qi. Si vous ne pouvez pas entrer dans des états immobiles profonds, vous ne récolterez pas les fruits de l'immobilité, comme l'amélioration du fonctionnement du cerveau, l'augmentation des ondes alpha et la diminution des ondes bêta. Dans notre pratique, nous ne mettons pas trop l'accent sur l'immobilité: nous favorisons les processus naturels dans le corps, créant un plus grand flux, ouverture et équilibre. Les rythmes naturels restaurés produisent une santé vibrante.

 

Notre qigong diffère des autres pratiques en ce qu'il modifie la dépendance des anciens à l'immobilité. Au lieu de cela, nous mettons l'accent sur le mouvement comme base du processus. Les anciens parlent toujours d'atteindre un état où «aucune pensée ne surgit». Ne pensez pas que ce soit facile. Nous disons: concentrez simplement votre conscience, cela suffit. Concentrez-vous sur vos sentiments, votre conscience, et votre esprit; éliminer les éléments confus, flous, faibles ou négatifs. Le résultat est que vous devenez un maître de votre propre vie, pas un esclave du monde matériel. Des existentialistes comme Sartre disent: «Je veux être libre. Je manifeste pour la liberté, ça me rend libre! » La liberté du qigong n'est pas comme ça. Vous devez maîtriser les lois de la vie. Une fois que vous les maîtrisez, vous êtes libre. Si vous ne savez même pas ce que c'est, comment trouver la liberté?

 

De quelles règles de vie parlez-vous?

 

Les règles de vie, nous les comprenons à peine aujourd'hui. La médecine moderne, la biologie et l'anatomie ne décrivent que l'activité des phénomènes vivants. Ils ne parlent pas de la base de l'existence organique. Les généticiens sont aujourd'hui capables de voir la structure moléculaire de l'ADN, mais cela ne les rapproche pas davantage de la résolution des questions de la vie. Pourquoi? Lorsque les doubles hélices d'ADN sont vivantes, vous pouvez les dupliquer. Pourquoi ne pouvez-vous pas le faire à leur mort? Il n'y a pas de vie. Les reproductions sont impossibles. Cela signifie que l'ADN n'est que la base matérielle de la vie, pas la vie elle-même. Le problème réside dans le recours à des méthodes scientifiques inadéquates. Les sciences de la vie utilisent les mêmes méthodes que la physique moderne. Mais la physique moderne explore le monde inanimé. Ils découvrent les règles de la matière inorganique. Utiliser cette méthode pour étudier les organismes vivants ne donnera pas de réponses satisfaisantes concernant la nature de la vie.


 

L'objectif du qigong est d'enquêter sur la vie et ses lois. Contrairement aux scientifiques, les pratiquants de qigong utilisent une conscience hautement cultivée pour comprendre la vie. La subtilité et la sophistication de cette conscience dépassent de loin toutes les méthodes ou technologies employées par les physiciens ou les chimistes. La vie dépasse la mesure et la quantification. Notre conscience ordinaire peut refléter le monde qui nous entoure, mais ne peut pas le comprendre. Pourquoi? Parce que l'homme se place dans une relation de partie à tout, même si son corps et son esprit forment une unité. Ce n'est qu'après la culture et la réalisation d'une conscience de qigong élevée que vous pouvez comprendre les lois de la vie, de la vie sur cette terre.

 

Ce que nous comprenons aujourd'hui n'est pas une macro-vision de la vie, mais simplement une expression des phénomènes de la vie. Il existe différents états de conscience - l'un est malade ou bien portant, alerte ou endormi, actif, passif, en colère, heureux, etc. Au-dessus de ceux-ci se trouve un état de qigong. Le Qigong se concentre sur les états inférieurs,il cherche à comprendre leurs lois et processus, et cherche à dépasser leurs limites. Par cette compréhension, il cherche à passer à un état supérieur. Mais la science cherche par les calculs et les mesures.

 

Ce qu'elle voit dans un certain état n'est rien d'autre qu'une observation. La science n'a aucun moyen de comprendre les états supérieurs. Elle a du mal à comprendre comment rétablir l'équilibre et la santé du corps et de l'esprit. C'est le domaine d'expertise du qigong.

 

La pratique du Qigong vise à faire passer un pratiquant de la maladie à la santé et finalement à la réalisation spirituelle. Nous pouvons voir un processus de développement ici. Peut-on comparer cela au bouddhisme et au taoïsme, qui passent des stades inférieurs aux stades supérieurs?

 

Pour la plupart, les religions ne parlent pas de guérir les maladies. Ils parlent de transcendance, d’échapper à l'impureté de la vie. Ils parlent de paradis. Mais le qigong ne s'intéresse qu'à mieux vivre sur cette terre. C'est une différence fondamentale.

 

Les taoïstes parlent de devenir un immortel. « Hinayana » (Le bouddhisme Hinayana. NdT) parle des 4 dhyanas et samadhis. Le « Mahayana » (Le bouddhisme Mahayana. NdT) cherche à « illuminer l'esprit et voir sa propre nature ». Ce n'est pas très facile.   Il faut passer plusieurs étapes, subir de nombreuses transformations avant d'atteindre ce niveau. Si vous avez une seule pensée ou un seul attachement, vous ne pouvez pas l'atteindre.

 

Une pensée ordinaire obscurcirait-elle l'illumination?

 

N'importe quelle pensée deviendrait une obstruction. Les pensées sont des distractions liées à l'extérieur qui nous obligent à une relation relative. Une pensée peut vous arrêter. Un endroit où votre esprit est coincé vous arrêtera. Illuminer l'esprit est relativement facile. Pénétrer dans sa propre nature (essence) est extrêmement difficile.

 

Enseignez-vous des pratiques de qigong spécifiques à chaque maladie ou tous les patients suivent-ils une formation similaire?

 

Tout le monde pratique le même ensemble de pratiques. L'accent est mis sur le mouvement et non sur l'immobilité.

 

Incluez-vous des concepts taoïstes traditionnels comme le dazhoutian, le xiaozhoutian, le dantian, les méridiens, etc.?

 

Ce n'est pas nécessaire. Si vous enseignez cela, les progrès sont lents.

 

Lorsque les anciens ont pratiqué, ils ont atteint des niveaux très élevés. Quand ils avaient ces résultats, ils n'avaient pas besoin de pratiques telles que le dazhoutian (la « grande circulation celeste. NdT), le xiaozhoutian(la « petite circulation céleste. NdT) ou le dantian (champ de cinabre.NdT). Ils ont pratiqué «chaque point du corps est un dantian» - un état où l'homme et la nature ne font qu'un.

 

Ce que nous faisons ici avec nos patients vise ce niveau depuis le début. Nous utilisons des postures, des mouvements, des changements de conscience et de sons, pour amplifier et maximiser les connexions entre l'homme et l'environnement.

 

Il existe de nombreuses pratiques de circulation célestes zhoutian. Le plus traditionnel est de transformer le jing en qi, qui rassemble et stocke la vitalité sexuelle et fait circuler le jingqi dans le dantian. Quand on atteint la petite circulation céleste, xiaozhoutian, cela a pour effet de diminuer ou d'éliminer le désir sexuel. Combien de personnes aujourd'hui pourraient accepter l'élimination de leur vie amoureuse?

 

La prochaine pratique consiste à transformer le qi en shen, ce qui crée le grand shen et produit «l'enfant intérieur» (yinger). Yinger est juste un terme pour une entité créée par la conscience et le qi. Dans cette pratique, vous envoyez l'enfant à l'extérieur de vous. Lorsque vous le ramenez, il revient avec un qi externe, que vous distribuez à tous les points de votre corps. De cette façon, l'homme fusionne avec la nature. Ceci est un exemple d'une première pratique appellée dandaogong. Les pratiques taoïstes sont extrêmement nombreuses; ce n'est là qu'un exemple.

 

Vous pouvez donc voir à quel point cela peut devenir complexe. Sur les dizaines de millions d'étudiants qui étudient le qigong en Chine aujourd'hui, probablement pas plus que quelques-uns n'ont atteint le premier niveau, encore moins les niveaux de réussite taoïste. Dans notre pratique, nous commençons par la méthode de «l'homme et le ciel se mélangent». En utilisant le qi et la conscience, nous cultivons la connexion entre intérieur et extérieur, nous affinons et stockons le qi. Nous évitons la pratique longue et complexe du zhoutian.

 

Qu'en est-il de la relation des énergies, jing /qi /shen?

 

Nous parlons juste du qi, qui inclut le jing et le corps. Notre corps est en fait juste du qi. Les physiciens disent que la masse est la matérialisation de l'énergie; l'énergie sans forme se manifeste comme une forme. Il y a du vrai là-dedans. Traditionnellement, l'univers était considéré comme le résultat de la transformation du qi primordial.

 

Après cette transformation, le qi a occupé ce que nous pouvons appeler la position médiane, le shen le haut et la forme le bas. Ce que nous appelons la forme ou le corps est juste jing. Chaque cellule de notre corps est jing. La reproduction d'une cellule est jing. Il y a un certain nombre de nuances différentes impliquées ici, ce qui rend cette terminologie difficile au début. La base de ce jing est le qi. Par conséquent, comprendre le qi, c'est établir une vraie racine, une vraie stabilité dans votre vie.

 

Comment avez-vous développé votre compréhension du qi?

 

J'ai pratiqué différents types d’écoles spirituelles. Au fil des années, je n'arrêtais pas de demander : Qu’est-ce qui a de la valeur? Qu'est-ce qui est utile? Qu'est-ce qui fonctionne vraiment? Dieux et bodhisattvas? Mantras? À travers cette longue période de recherche et d'expérimentation, j'ai trouvé que le qi est le fondement de tout. Si vous le comprenez, vous accomplirez vraiment quelque chose dans votre vie spirituelle. Mais comment cultivez-vous le qi? Vous le renforcez avec le corps et l'affinez avec la conscience. Ce fut ma découverte et ma conclusion après tant d'années.

 

Je suis médecin. J'ai pratiqué la médecine occidentale pendant de nombreuses années. Depuis 1962, je pratique la médecine et l'acupuncture chinoises. Mais même mes études médicales chinoises ne m'ont pas aidé à résoudre les problèmes profonds de l'existence humaine. Heureusement, elles m’ont fourni de nombreuses informations car il s'agit également d'un système basé sur le qi. Insérez une aiguille pour traiter l'inflammation et l'enflure disparaît. Où est-elle allée? C'est la fonction du qi.

 

Votre enseignement repose donc sur l'absorption et le stockage du qi en dehors de vous-même et cherche à développer un qichang (champ d’énergie crée par les pratiquants. NdT) puissant, le champ du qi, à travers la pratique de groupe.

 

Oui, nous utilisons le qichang d'une manière spéciale. Nous avons des centaines de personnes qui pratiquent ensemble, construisant un champ. Cela a un pouvoir énorme. Pendant la pratique, nous demandons à ceux qui ont des tumeurs que l’on peut réellement voir ou sentir de se manifester afin que nous puissions observer les résultats de leur pratique. Après une séance de groupe, les tumeurs rétrécissent voire disparaissent. C'est quelque chose de réel, quelque chose de précieux. C'est la même chose avec ceux qui ont une pression artérielle élevée. Après une pratique, leur pression chute remarquablement.

 

En Chine, beaucoup de gens pratiquent le qigong et éprouvent des rires incontrôlés, des pleurs, des cris, des tremblements, entendent des voix, etc. Cela signifie qu'ils n'ont aucune base. Ils confondent faussement ces choses avec de réels progrès. Certains enseignants manipulent leurs élèves pour obtenir ces libérations psychologiques. Mais je pense que c'est vraiment superficiel. Nous voulons regarder quelque chose de réel. Un grand nombre de Chinois ont des tumeurs. Si nous pouvons montrer que la pratique du qigong a un effet bénéfique sur la réduction ou l'élimination des tumeurs, cela est utile. C'est un résultat certifiable. On peut le voir.

 

 

Il peut être difficile pour les gens de comprendre le pouvoir d'un qichang. (Champ d’énergie.NdT)

 

Je pense qu'il vaut mieux ne pas introduire cette pratique au début. Plus vous parlez du qigong comme miraculeux, puissant, extraordinaire, plus il est difficile pour les gens de l'accepter. Même en Chine, j'introduis seulement un enseignement qui est proche de l'expérience réelle des gens, quelque chose qu'ils peuvent réellement utiliser. Alors je dis, parlons d'abord du qigong comme d'une pratique pour guérir la maladie. Les gens doivent apprendre à guérir leur propre maladie et ne pas espérer qu'un enseignant les touche ou les sauve d'une manière ou d'une autre. Établissez d'abord votre propre santé. Beaucoup de gens pensent que plus une pratique est compliquée, plus elle est profonde. En fait, plus une pratique est compliquée, moins elle est efficace. Donc, si vous apprenez à maîtriser et à utiliser ce qi de la nature, à guérir les maladies en vous et chez les autres, vous avez vraiment appris quelque chose de fondamental. Vous avez une base stable à partir de laquelle vous pouvez aller de l'avant. 


 

Docteur Pang Ming

 

Traduit de l’anglais:(Source: Heaven and Earth Magazine 1994)

 

Yves Lorand

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article