GUOLIN QIGONG 28

Publié le

Chapitre 7 : Les huit pièces de brocart du nouveau Qigong

(suite et fin)

 

Sixième partie: Les mains Yin-Yang pointent les points du Daimai

 

Première section: Appuyer sur le point Shanzhong, s’accroupir trois fois et faire neuf respirations (identique à la première partie)

 

Deuxième section: Les mains suspendues

 

A la suite de ce qui précède. Les Wailaogong opposés, les pointes de doigts vers le bas. Les jambes lentement se fléchissent, tout en gardant le haut du corps droit, relâché, détendre la taille, les hanches et les genoux, les genoux ne doivent pas être tendus, les mains suivent le mouvement de descente pour descendre jusqu’entre les genoux, les paumes hauteur des genoux. Après s’être arrêté un instant, se redresser lentement, les mains suivent le mouvement pour remonter au Shanzhong, où elles se changent de position afin que les majeurs soient en contact, faire trois respirations au Shanzhong.

 

Troisième section: Tourner le corps à gauche et à droite, les mains Yin-Yang devant le Daimai

 

A la suite de ce qui précède. Pour tourner le corps: les hommes d’abord à gauche puis à droite, les femmes d’abord à droite puis à gauche.

En premier lieu les mains du Shanzhong descendent jusqu’au Dantian médian, en même temps qu’elles descendent elles se changent en mains Yin-Yang (les pointes des majeurs en contact, la paume droite vers le haut, la paume gauche vers le bas), ensuite les mains se déplacent sur le côté gauche et devant le Daimai, le pouce gauche vient appuyer sur le point Daimai. Le centre de gravité migre au pied gauche, tourner la taille vers la gauche, il faut tourner franchement la taille, soulever le talon droit, s’arrêter un instant. Tourner pour revenir de face, les mains reprennent position, les majeurs en contact, les mains du Dantian médian longent le Renmai pour monter jusqu’au Shanzhong.

Ensuite en même temps qu’elles descendent les mains se changent en mains Yin-Yang (paume gauche vers le haut, paume droite vers le bas), puis déplacer les mains sur la droite devant le Daimai, avec le pouce droit appuyer sur le Daimai du côté droit, déplacer le centre de gravité sur le pied droit, tourner la taille vers la droite, soulever le talon gauche, l’ampleur de la rotation du corps doit être la plus grande dans la mesure du possible, s’arrêter un moment. Tourner pour revenir de face, les mains reviennent en position, les majeurs en contact, monter les mains jusqu’au Shanzhong et faire trois respirations. Enfin, descendre les mains jusqu’au Dantian médian et faire trois ouverture-fermetures au Dantian médian.

 

Septième partie:  Tourner le Yaoyu à gauche à droite vers l’avant et vers l’arrière

 

Première section: Appuyer sur le point Shanzhong, s’accroupir trois fois et faire neuf respirations (identique à la première partie)

 

Deuxième section : Se pencher vers l’avant et vers l’arrière

 

A la suite des mouvements précédents. Tourner les mains afin que les dos des mains soient opposés, longer le Daimai avec les mains qui se séparent chacune de leur côté, poser les Wailaogong des mains sur les Daimai respectifs de chaque côté. Pour avancer le pied: les hommes pied gauche, les femmes pied droit, sinon voir en fonction de l’état de santé. Si, par exemple, on commence par avancer le pied gauche: déplacer le centre de gravité sur le pied droit, avancer d’un pas le pied gauche vers l’avant, puis transférer le centre de gravité uniformément entre le pied avant et le pied arrière. Ensuite, incliner lentement le haut du corps vers l’arrière, déplacer le centre de gravité sur le pied arrière, le pied avant léger, décoller le talon, la pointe du pied touche le sol, s’arrêter un instant. Retransférer le centre de gravité uniformément dans le pied avant et le pied arrière. Puis incliner le haut du corps vers l’avant, déplacer le centre de gravité sur le pied avant, fléchir le genou avant, soulever le talon du pied arrière, s’arrêter un instant. Revenir en position initiale, ramener le pied arrière, les deux pieds parallèles, à plat. Ensuite, selon le même procédé ci-dessus avancer le pied droit pour faire les mouvements d’inclinaison avant et arrière, les mouvements sont les mêmes, c’est uniquement la gauche et la droite qui sont inversées. Enfin, avec les Wailaogong des mains collés sur les points Daimai  des deux côtés faire trois respirations.

 

Troisième section: S’incliner à gauche et à droite

 

A la suite de ce qui précède. Avec toujours comme ordre d’exécution: pour les hommes d’abord à gauche puis à droite, l’inverse pour les femmes. Exemple en commençant à s’incliner à gauche: déplacer les mains des Daimai au Dantian médian, mettre les majeurs en contact, monter les mains jusqu’au Shanzhong, déplacer le centre de gravité sur le pied gauche, le pied droit léger, incliner la taille sur la gauche, soulever le talon droit, revenir en position après s’être arrêté un instant. Puis en appliquant la même méthode incliner la taille à droite, revenir en position après s’être arrêté un instant. Faire trois respirations au Shanzhong, descendre les mains jusqu’au Dantian médian et faire trois ouverture-fermetures au Dantian médian.

 

 

 

 

Huitième partie: Guider le Qi au Daimai pour connecter le Renmai et le Dumai

 

Première section: Appuyer sur le point Shanzhong, s’accroupir trois fois et faire neuf respirations (identique à la première partie)

 

Deuxième section: Guider le Qi à travers les méridiens Renmai et Dumai

 

A la suite de ce qui précède. Monter les mains du Dantian médian jusqu’au Baihui, continuer lentement vers le bas pour atteindre le Yamen, s’arrêter un instant. En continuant le mouvement les mains longent le cou et descendent respectivement de chaque côté du cou, lors de la descente les paumes sont vers le haut, les doigts de biais vers l’intérieur, suivre le méridien Yang et descendre jusqu’aux côtés des hanches, puis les rassembler devant le Dantian médian. Puis de chaque côté les mains longent le Daimai jusqu’à atteindre le dos, les Neilaogongdes mains superposés sur le Mingmen (pour les hommes la main gauche est dessous, pour les femmes c’est la main droite dessous), s’arrêter un instant. Les pointes des doigts vers le bas, elles longent le Dumai jusqu’au point Changqiang (à l’extrémité du coccyx), s’arrêter un instant. Avec les majeurs appuyer sur le point Changqiang, faire trois appuis trois respirations, expirer lors de l’appui, inspirer lorsque vous relâchez l’appui. Du Changqiang jusqu’au Mingmen les mains se séparent, elles longent le Daimai pour revenir au Dantian médian, faire trois ouverture-fermetures au Dantian médian.

 

Troisième section: Faire balancer le Tianzhu

 

A la suite de ce qui précède. Monter les majeurs en contact jusqu’au Shanzhong, s’arrêter un instant. Pour avancer le pied: les hommes pied gauche d’abord puis droit les femmes c’est l'inverse, sinon voir en fonction de l’état de santé. Prenons l’exemple en avançant d’abord le pied gauche:  après avoir avancé le pied équilibrer le centre de gravité entre le pied avant et le pied arrière, le corps détendu, tourner la tête lentement vers la droite, le regard intérieur parallèle aux épaules, s’arrêter un instant. La tête revient en position initiale, ramener le pied arrière, puis changer de pied en avançant le pied droit, tourner la tête à gauche (même procédé susmentionné). Avancer le pied arrière, les pieds à plat parallèles, faire trois respirations au Shanzhong. Descendre les mains au Dantian médian et faire trois ouverture-fermetures au Dantian médian. Si la pensée en déjà au Dantian médian, faire trois respirations au Dantian médian et clôturer.

 

Points à noter:

  1. Les personnes atteintes de cancer du sein ne doivent pas faire trois appuis et trois respirations au Shanzhong. Lors des trois accroupissements et des neufs respirations, les mains doivent être éloignées du Shanzhong.
  2. Lorsque la pensée est centrée au Dantian médian, il faut toujours respecter les astuces de l’activité de la pensée: « une fois rassembler, une fois disperser, focaliser la pensée sans que cela se voit » et le principe des trois interdictions: « ne pas fixer du regard, ne pas saisir, ne pas poursuivre » si la pensée fixe le Dantian, cela entrainera suffocation,des lourdeurs au niveau de la poitrine et autres indispositions.
  3.  L’esprit doit être calme, si vous avez des pensées parasites, le Qi et l’intention ne pourront pas descendre.
  4.  Pour les débutants et les personnes atteintes d’hypertension, le chemin est plus court et plus facile de rassembler la pensée à partir du Shanzhong jusqu’au Dantian médian que du Baihui pour rentrer dans le larynx, mais il ne faut pas qu’elle rentre de l’extérieur du Dantian.

 

vidéo de démonstration des mouvements

Source: Guolin xin qigong; 1999. Edition: Renmin tiyu chubanshe. Beijing

Yves Lorand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article