Xing Shen Zhuang 8. La pratique

Publié le

Xing Shen Zhuang 8

LA PRATIQUE

La huitième section de  Xing Shen Zhuang  形神庄, la « deuxième » méthode du Zhi Neng Qi Gong 指能气功

s’intitule  Xi Gui Zhu Mian San Jie Lian 膝跪足面三节连,

Les genoux descendent vers les pieds, les trois articulations sont reliées entre elles.

 

  1. EXPLICATION DES MOUVEMENTS :

Ramenez les pieds joints, le corps est droit, le poids au milieu, les mains sont à la taille.

Resserrez les hanches en rentrant les fesses, poussez le pubis et l’articulation des hanches (kuà ) vers l’avant, écartez les omoplates en rentrant la poitrine et l’abdomen, détendez la taille et amenez légèrement les coudes vers l’avant. En tirant la tête vers le haut, rentrez le menton, détendez les genoux et les chevilles  en descendant lentement et aussi loin que possible. On s’agenouille ainsi de manière que le haut du corps et les cuisses soient sur une ligne inclinée en arrière. Tenez cette position le plus longtemps possible. Plus longtemps vous tenez, mieux c’est.

Avancez et tirez le sommet du crâne pour remonter, en entrainant ainsi le reste du corps qui se redresse lentement. Détendre le corps et se préparer pour le mouvement suivant.

Points  importants à observer :

La partie centrale de cet exercice est la posture et la clé pour réaliser cette posture est de rétrécir (ou envelopper) les hanches et de s’appuyer contre les hanches, de manière à ce que le buste et les cuisses forment une ligne droite inclinée qui descend devant vous. De cette manière, votre centre de gravité, votre poids, descend sur les genoux. Vous devez également veillez à remonter le corps très lentement en tirant Baihui vers le haut pour soulever le reste du corps. (De cette manière, le poids du corps descend graduellement des genoux vers les pieds)

Effets :

Les arts martiaux et le Qigong attachent beaucoup d’importance à la « connexion des trois articulations ». Les « trois articulations » sont les épaules, les coudes et les poignets pour les membres supérieurs ; les hanches, les genoux et les chevilles pour les membres inférieurs. Et aussi la racine, le milieu et la pointes des doigts et la même chose pour les orteils. Cet exercice concerne plus particulièrement la connexion des trois articulations des membres inférieurs. Dans les différents ouvrages de boxe (interne), il est souvent dit que la taille et les hanches sont relâchées, mais il est rarement mentionné que les genoux le sont aussi. Pourtant, si les genoux ne sont pas relâchés, il est difficile pour le Qi  de pénétrer dans les pieds, ce qui rends difficile l’utilisation des pieds dans les arts martiaux. En s’agenouillant, les genoux s’avancent et le centre de gravité se déplace vers les genoux, ce qui augment la résistance à la circulation du Qi et du sang et fait stagner le Qi dans les genoux. C’est comme construire un barrage dans une rivière pour élever le niveau de l’eau et augmenter sa pression. Lorsque le genou se redresse, la résistance est levée et le Qi stagnant est comme une rivière qui se précipite. Un courant chaud se précipite du haut vers les bas vers les chevilles et jusqu’aux orteils. Par la pratique répétée, les trois articulations peuvent ainsi être reliées en une seule unité.

  1. COMPLEMENTS POUR LA PRATIQUE      

Que ce soit pour l’installation de la posture ou pour se relever, il faut bien veiller à aller doucement et progressivement. Descendez aussi loin que vous pouvez, mais si la posture est utilisée pour régler des problèmes de santé des membres inférieurs, n’allez pas trop bas, descendez à votre mesure. Lorsque vous êtes dans la position, utilisez votre esprit (donc n’agissez pas sur les muscles et tendons !) pour tirer vers le haut le point d’énergie Heding, qui est un point situé juste au dessus de la rotule. En dehors des jambes, toutes les articulations du corps sont ouvertes et détendue, de manière à assurer la libre circulation de l’énergie dans tout le corps. Dans la méthode Xing Shen Zhuang  形神庄, c’est la seule section qui comporte une posture statique. Efforcez vous de la garder le plus longtemps possible ; même si vous vous sentez fatigué, si cela devient douloureux, continuez encore un peu de maintenir la position. Laissez le Qi s’accumuler au niveau des genoux jusqu’au point au vous ne pouvez plus continuer ! Pour vous relever, n’utilisez pas les jambes pour pousser, mais tirez bien vers le haut avec le sommet du crâne. Au fil de la pratique, le flot de Qi qui va s’écouler vers les pieds en se redressant sera de plus en plus intense et perceptible. Cela va débloquer la circulation du sang et de l’énergie dans les jambes et ouvrir les méridiens.

Effets :

Cette méthode est très efficace pour traiter les problèmes des membres inférieurs, qu’ils soient d’ordre circulatoires (phlébite) ou articulaires (arthrose, rhumatismes). Elle est également réputée pour renforcer la densité osseuse et donc prévenir les fractures (col du fémur, par exemple)

Concentration sur les points d’énergie :  

Observez les points d’énergie suivants : Baihui, Suliao (le bout du nez), Huiyin, Heding (juste au dessus de la rotule), et Mingmen.

Utilisez Suliao pour contacter Huiyin. Soulever Huiyin en même temps que les points Heding, tirer jusqu’au Mingmen et de là monter jusqu’à Baihui et soulever Baihui.

       3-  TEMOIGNAGES DE PRATIQUANTS (source : www.hylt.org)

Une fois, après être rester 36 ​​minutes sur les genoux et les pieds, j'ai d'abord ressenti des douleurs dans les membres inférieurs, et les vaisseaux sanguins étaient comme sur le point d'éclater, puis sont devenus fébriles, engourdis, et sont finalement devenus insensibles. C'est un processus très difficile pour redresser le corps, si on n'utilise pas Baihui pour le conduire, on risque de tomber. Après m’être redressé, un courant de chaleur a jailli des orteils, et tous les membres inférieurs, en particulier les orteils, étaient engourdis, et il y avait des picotements. Après que cette sensation ait disparu, j'ai senti que le sang dans les membres inférieurs circulait très librement. (Sun Feng)

Agenouillé sur les pieds pendant 36 minutes. Quand je me relève, le sang coule de haut en bas, comme si une casserole d'eau chaude était versée depuis la région pubienne. Chaque partie des deux membres inférieurs peut clairement sentir la diffusion du sang, même les pieds.  La pointe de l'orteil du milieu est chaude et confortable, et il y a une sensation merveilleuse dans mon cœur qui ne peut être dite. (Liu Yongfeng)

Le professeur a dit lors de la conférence qu'il a fallu beaucoup de temps pour s'agenouiller au huitième enchainement, et quand je me suis levé, il y avait un courant d'énergie qui se précipitait vers le bas. Je l'ai fait très sérieusement à chaque fois, mais je ne ressentais pas grand chose. Une fois, le professeur nous a fait tenir pendant 36 minutes. Je me suis agenouillé et je suis resté immobile. Après plus de dix minutes, mon corps a tremblé violemment, mais je ne bougeais pas dans ma conscience, alors j'ai pensé à «réparer» et «me détendre». Trente-six minutes plus tard, quand je me suis redressé, il y avait vraiment une forte chaleur qui se précipitait. La chose la plus évidente était l'avant-pied. Il semblait que tout le pied était rempli de Qi. Depuis, j'ai continué à faire cet exercice... (Qiao Yanling)

(d’après le Dr Pang Ming)

Yves Lorand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article