Xing Shen Zhuang 1a. La pratique

Publié le

La première section de  Xing Shen Zhuang  形神庄, la « 2eme » méthode du Zhi Neng Qi Gong 指能气功

s’intitule  He Shou Long Tou Qi Chong Tian鹤首龙头气冲天.

Tête de la grue et tête du dragon, le Qi s’élance vers le ciel.

 

La première section comporte les mouvements appelés « tête de la grue » et « tête de dragon ». Le nom de « tête de la grue » vient de la manière dont la tête d’une grue se déplace vers l’avant et vers l’arrière, tandis que le nom « tête de dragon » représente le balancement à gauche et à droite de la tête. Cette section inaugure Xing Shen Zhuang et incarne l’esprit de la méthode. Les grues sont dotées de la neutralité du yin et du yang (elles vivent sur terre et aiment patauger dans l’eau), ont une attitude modeste et savent voler haut dans le ciel. Afin d’incarner ces caractéristiques de la grue, la pratique de cet exercice doit être calme et tranquille, les mouvements doivent être gracieux et confortables, calmes et profonds, et non arrogants.

Les anciens pensaient que le dragon est le maitre du shen (l’esprit). La pratique de cet exercice doit être calme, le Qi doit circuler aisément. Les mouvements doivent être tranquilles et confortables, tout en maintenant un état d’esprit vigoureux.

EXPLICATION DES MOUVEMENTS :

       - Tête de la grue

1. A partir des mains jointes devant la poitrine, séparez les mains en descendant sur les côtes pour placer les mains à la taille. Le pouce est derrière sur le point Jingmen (extrémité de la douzième côte flottante), l’index sur le point Zhangmen  et le reste des doigts sur les hanches.

                                          

2. Rentrez le menton, ouvrir la nuque en tirant vers le haut et l’arrière.                       

3. Inclinez la tête en arrière en levant le menton.

4. Détendez le cou, le menton décrit un mouvement circulaire vers l’avant, vers le bas, vers l’intérieur, remontez en longeant la poitrine pour revenir au début, menton rentré. Répétez ce mouvement 3 à 9 fois.                                                                    

5. Faites le même mouvement dans la direction opposée, c'est-à-dire, descendez le menton  le long de la poitrine, avancez puis montez dans un mouvement circulaire, inclinez la tête en arrière puis étirez la nuque vers le haut en rentrant le menton. Répétez ce mouvement 3 à 9 fois.

     -     Tête de dragon

La partie gauche de la tête (anciennement appelée corne de dragon verte qīnglóng jiǎo 青龙角, située au niveau de la tubérosité pariétale gauche, à environ 5 cm au-dessus de l’oreille) s’incline vers la gauche, puis tracez un arc de cercle en diagonale vers le haut pour revenir à la position d’origine.

De la même façon, inclinez la partie droite de la tête vers la droite, puis tracez un arc de cercle en diagonale vers le haut pour revenir à la position d’origine. Répétez le mouvement à gauche et à droite de 3 à 18 fois.      

 

                                                                 

POINTS IMPORTANTS A OBSERVER :

Au lieu de faire un simple mouvement de va-et-vient, le mouvement de tête de la grue doit être effectué en traçant un cercle avant-arrière. Pour les débutants, prenez comme point fixe « la grande vertèbre » Dazhui 大椎 (septième vertèbre cervicale), en utilisant l’extension et la flexion du cou avec la tête pour effectuer le mouvement. Par la suite, avec l’entrainement, vous pourrez détendre Dazhui ainsi que toute la colonne vertébrale, ouvrir et fermer les épaules tout en soulevant et rentrant la poitrine et le dos, et ainsi entrainer la colonne vertébrale dans un mouvement de va-et-vient à l’image d’un serpent.

La tête de dragon n’est pas un simple balancement gauche-droite de la tête, c’est plutôt un mouvement en forme de (lemniscate), dans l’esprit d’un mouvement en forme de « S » qui s’élève. En faisant ce mouvement, concentrez vous sur les « cornes du dragon » qui montent et descendent, le mouvement en forme de ne reste pas dans un plan horizontal. En même temps faites attention à bien relâcher vos épaules et les côtes. Peu à peu, avec la pratique, détendez tout le corps, et laissez le mouvement partir de la tête pour entrainer la colonne vertébrale et même les membres inférieur dans une ondulation comme celle d’un serpent.

Tête de la grue

Tête de dragon

EFFETS :

Cette section commence par la position des deux mains à la taille, qui est une position caractéristique de ce Qigong. Lorsque le pouce appuie sur le point Jingmen (sur le méridien vésicule biliaire, en lien avec les reins), et que les quatre autres doigts ainsi que la paume appuient sur le point Zhangmen (sur le méridien du foie, en lien avec la rate et le pancréas) et sur le méridien ceinture Daimai, cela obéit à quatre objectifs :

  • Appuyer sur les points Jingmen et Zhangmen  active le Qi de la rate (ciel postérieur, acquis) et le Qi des reins (ciel antérieur, inné)
  • Appuyer sur les méridiens foie et vésicule biliaire en même temps permet de mélanger l’énergie de ces deux méridiens (qui appartient à Shaoyang) ce qui a pour effet d’en renforcer l’activité mutuelle.
  • Appuyer sur les points d’énergie Daimai de ce même méridien améliore le fonctionnement du méridien ceinture Daimai  qui contrôle le fonctionnement des autres méridiens.
  • Les points Zhangmen  étant en lien avec la rate/pancréas, presser sur ces points va amener le Qi de la vésicule biliaire dans le pancréas (la vésicule biliaire appartient à Jiamu 甲木 et la rate/pancréas appartient à Jitu 己土- premier et sixième troncs célestes), la combinaison des deux améliore la fonction de la rate/pancréas en amenant le Yang Qi de la vésicule biliaire dans le pancréas. C’est pour ces raisons que la position « mains à la taille » est une position de base de Xing shen zhuang.

Le rôle de la tête de la grue et du dragon est principalement de guider le flux de Qi vers le haut. Les débutants peuvent déplacer les vertèbres cervicales, ce qui favorise directement la circulation du Qi  au niveau du point Dazhui. Ce point est le lieu de rencontre du méridien Dumai et des 3 méridiens Yang des mains, ainsi que de ceux des pieds, il peut donc amener le Qing Yang à s’élever. La pratique de cet exercice est non seulement efficace pour la spondylose  cervicale et les maladies cérébrales (en particulier les maladies cérébrovasculaires), mais elle peut également faire monter le Qi jusqu’au sommet de la tête (Tianmen). La pratique de cette section peut également rendre la colonne vertébrale plus souple et ouvrir Dumai. Elle sert également  de base à la pratique du Qing gong 轻功 qui vise à rendre le corps léger.

De plus, il faudra veiller à ne pas négliger la préparation et l’ouverture de ce Qigong. L’ouverture mobilise le Shaoyang Qi, l’énergie du pur Yang, dans tout le corps. Puis, avec le mouvement des bras, elle déplace le Qi du Shaoyang  vers le Qi des cinq organes internes. Descendre les deux mains jointes devant la poitrine permet également de réunir le cœur et l’esprit, et en outre les deux pouces qui se touchent sont bons pour réunir le Qi et le sang. Votre état intérieur se modifie en conséquence et la pratique qui suit s’en trouvera améliorée.

(à suivre…)

d’après le Dr Pang Ming

Yves Lorand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article